Le plus beau cadeau de mariage

Amy Babineaux-Smith 

Mon frère possédait déjà presque tout ce qu’il était possible de lui offrir. C’était la veille de son mariage, et je ne savais toujours pas quoi lui acheter. Mais heureusement, en marchant sur la jetée Navy à Chicago… une idée géniale m’a traversé l’esprit !

Je débordais d’enthousiasme en pensant à mon plan. J’ai acheté un beau carnet et je me suis couchée assez tôt.

Le lendemain matin, je me suis réveillée à 6 heures en me disant que chaque personne qui avait un lien — de près ou de loin — avec ce mariage allait écrire un conseil aux jeunes mariés dans ce carnet.

J’ai commencé par les salariés de l’hôtel : une gouvernante originaire du Honduras, la réceptionniste qui venait d’Inde, le concierge venu tout droit du Sri Lanka, le chef français qui cuisinait les petits-déjeuners et l’organisateur du mariage (qui m’a dit qu’il n’avait aucun conseil à donner car il était gay!). Je l’ai encouragé à quand même écrire un petit mot et il a fini par écrire :

Prenez le temps de vous faire des calins.

La journée s’est donc poursuivie, et j’ai pu récupérer une phrase du gérant de l’hôtel, du chauffeur de la limousine, de celui qui jouait de l’orgue et du chanteur pour le mariage.

J’étais nerveuse en me rendant au mariage. En tant que personne qui ne boit pas, j’allais vivre mon premier grand événement entourée de beaucoup de gens. Il y allait avoir de l’alcool qui coule à flots tout autour de moi pendant la soirée au sommet de la tour Willis (ndt : un gratte-ciel à Chicago).

Le carnet s’est avéré être une aubaine. Il me donnait une raison de parler aux gens et d’approcher des gens que je ne connaissais pas, et en plus je pouvais me souvenir de leurs prénoms en regardant ce qu’ils avaient écrit dans celui-ci.

J’ai recueilli les conseils de tous les invités ainsi que de tous les membres du groupe de musique et des barmen. Je suis entrée dans la cuisine avec ma robe et mon journal et j’ai demandé à tout le monde d’écrire leur conseil, aux cuisiniers et même les gens à la plonge. Tout le monde. Les commis étaient particulièrement honorés que je leur propose d’écrire un mot dans le carnet. Un concierge originaire du Salvador a écrit : “Si tu dis que tu rentres à minuit, ne reviens pas à 2h du matin.”

Il y avait quelques enfants au mariage, et une fille a écrit : “Oncle Andy, si jamais Emily se fâche contre toi, achète-lui un cheval.” C’était très drôle parce qu’ils vivaient dans un immeuble à Chicago à l’époque.

Il y avait un psychologue qui a écrit une page entière de conseils, et un serveur venant de Chine qui a simplement écrit “Il faut toujours montrer son amour“.

À la fin de la soirée, j’avais récupéré près de 300 conseils issus de personnes aux origines très diverses. J’ai intitulé le carnet :

Des mecs à la plonge aux milliardaires : conseils pour les jeunes mariés

Je l’ai présenté à mon frère et à sa femme lors du brunch le lendemain matin.

Ma nouvelle belle-sœur a pleuré et m’a dit que c’était un cadeau vraiment adorable et touchant.

Ils ont pris le carnet pendant leur lune de miel et ont continué à recueillir des conseils dedans, demandant au pilote de leur avion et à tous les steward d’écrire un petit mot.

Le dernier conseil qui a été écrit dedans provenait d’un couple dans le même avion qu’eux qui se rendait à Hawaii pour célébrer leur 50e anniversaire de mariage.

Neuf ans plus tard, ils lisent encore leur carnet de temps en temps. Ça leur rappelle ce qui est vraiment important dans un mariage, et ils peuvent revivre leur journée spéciale en se souvenant de toutes les personnes qui ont participé à leur mariage.

https://bit.ly/2UDDYWl

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s