Le bijoutier

Auteur Aisha Hashmi

Lorsque je travaillais chez Kay Jewelers, j’ai vendu une alliance à un très gentil et humble gentleman. Il a acheté la plus belle bague qu’il pouvait se permettre; c’était presque 2 carats.

Le lendemain, sa fiancée et lui sont entrés dans le magasin ensemble et l’homme avait l’air extrêmement mal à l’aise. Elle se dirigea vers le comptoir où j’étais et me demanda si j’étais la vendeuse et je le confirmai. Elle a ensuite déclaré très fort qu’elle ne pourrait pas se marier avec un choix de bague aussi médiocre et que, si ce n’était pas au moins 4 carats, elle ne l’épouserait pas. Elle a rapidement quitté le magasin.

J’ai dit au monsieur que ce n’est pas la bague qui compte, mais le choix du partenaire et qu’il devrait reconsidérer son choix. Pour ma part, je suis mariée depuis 34 ans et je lui ai dit que mon mari m’avait acheté le parfum Gussi, pas Gucci et ça me convenait, car il n’avait rien à acheter et c’est parfois la pensée et l’amour derrière le cadeau, pas le cadeau lui-même.

Il a demandé un remboursement complet et est parti heureux. Je pense toujours à lui souvent et j’espère qu’il a trouvé une femme qui l’aimait pour lui-même et non pas la bague qu’il pouvait se permettre.

http://bit.ly/2KgPHGl

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s