Pierres d’achoppement

Auteur Loic Henry

À 17 ans, j’échoue au bac (je me plante lamentablement sur ma matière la plus forte et passe juste sous la barre des rattrapages). Je suis au 36e dessous, en voyage lors de l’annonce des résultats, je pense très sérieusement au suicide ce soir-là. Mais je ne suis pas du genre à abandonner, et je décide de retenter le coup l’année suivante. Ça n’a pas été tout à fait une année perdue, puisque ça m’a permis de remettre en perspective le concept des études, car c’était ce qui déterminait toute ma vie et mon avenir.

À 19 ans, j’intègre la faculté de droit de ma ville. Très mauvaise opération, c’est une des plus dures de France et je me ramasse en beauté (4,5 de moyenne). Je le prends bien parce que j’avais prévu un plan B, la fac de langues, et puis c’était très enrichissant intellectuellement.

À 20 ans, j’intègre la faculté de langues en LLCE (littérature anglaise). Par peur de devoir reprendre l’allemand j’évite de prendre LEA (il faut 2 langues en effet en LEA). Et puis cela ne compromet pas mon objectif : devenir traducteur. Encore une fois c’est une mauvaise opération. Je n’ai pas le truc pour les textes littéraires et la linguistique plombe mes notes. Je décide de changer de cursus, de passer en LEA et d’en profiter pour vivre dans une autre ville et de devenir un peu plus autonome.

À 21 ans, j’intègre la faculté de langues en LEA. J’obtiens mon année en constatant une erreur de transcription des notes qui me fait passer à 10,01 de moyenne. 3 ans pour décrocher ma L1 sur le fil du rasoir et en ayant triché à un des examens (heureusement d’ailleurs !).

À 22 ans, je change encore de fac et décide de partir à Strasbourg pour parfaire mon allemand, car le niveau dans le sud est trop bas pour espérer avoir un niveau opérationnel rapidement. Mauvaise opération encore. L’absence de cours de traduction ne rattrape pas mes lacunes en allemand. Je me prends une note éliminatoire à l’examen final (6,98 pour l’UE d’allemand, alors que je devais avoir 7 pour valider l’année). Jusque là, en 4 ans, je n’ai réussi qu’une fois mes examens de fin d’année. Je décide donc de jouer la carte de la facilité, je rentre dans ma ville natale pour profiter d’une année de transition pour préparer mon Erasmus.

À 23 ans et jusqu’à mes 27 ans… je réussis tous mes examens. À 27 ans, je sors de l’école de traduction de Strasbourg avec un diplôme de Master en traduction technique avec mention assez bien.

Comment j’y suis arrivé ? J’ai appris de mes années d’échec et je n’ai cessé de garder le même cap en tête pendant 7 ans, parce que c’était ce que je voulais faire de ma vie.

Et même aujourd’hui alors qu’à 31 ans je suis en échec professionnel (être à son compte ce n’est pas une sinécure) et que je remonte à peine la pente à cause ma vie personnelle, je sais que c’est encore ce que je veux faire de ma vie. Ces échecs à répétition m’ont forgé. Je pourrais perdre l’usage de mes mains et mes jambes que je sais que je pourrais continuer ce métier et que je voudrais le continuer.

En résumé, un échec est la meilleure opportunité d’apprentissage que la vie te donne. Trouve ton objectif et ne lâche pas le morceau. J’espère que mon histoire t’aidera à mettre les choses en perspective.

Je termine mon commentaire sur les deux derniers couplets du poème if de Rudyard Kipling. Ce poème a eu un impact démentiel sur ma vie, et aujourd’hui encore je ne peux le lire sans être ému :

Si tu peux rencontrer Triomphe après Défaite 
 Et recevoir ces deux menteurs d’un même front, 
 Si tu peux conserver ton courage et ta tête 
 Quand tous les autres les perdront, 
 
 Alors les Rois, les Dieux, la Chance et la Victoire 
 Seront à tout jamais tes esclaves soumis, 
 Et, ce qui vaut mieux que les Rois et la Gloire 
 Tu seras un homme, mon fils.

http://bit.ly/2XBv4g6

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s