Solidarité dans un restaurant

Auteur Lain Walker

J’ai été serveuse dans un restaurant pendant environ deux ans alors que j’étais encore à l’école. Vers l’âge de 16 ans, peu de temps après avoir commencé, je suis allée prendre une commande à la table d’un homme et d’une femme. L’homme me dévisageait, et soupirait fort. Je l’ai ignoré, je lui ai souri et lui ai demandé s’ils étaient prêts à commander. Il a fait comme si je n’étais pas là et a appelé au bar, devant les autres clients.

Une serveuse normale peut-elle venir prendre ma commande ?

Il criait, plutôt agacé. J’étais complètement perturbée par la situation. Ma responsable est immédiatement venue à mon secours.

Est-ce qu’il y a un problème, monsieur ?“, lui a-t-elle demandé poliment.

Non, pas avec moi. Avec elle.” Il m’a montré du doigt, toujours en regardant ma responsable.

Je suis désolée monsieur, je n’ai pas tout à fait compris votre problème“, lui dit-elle nerveusement.

Il riait, et faisait une tête d’imbécile. J’ai posé ma main sur mon oreille et j’ai senti le fil de mon appareil auditif. Il m’avait mis à cran, et je ne pouvais même pas réagir.

Je ne veux pas qu’une handicapée me serve, trouvez-moi quelqu’un d’autre.”

Il n’y avait aucun bruit dans le restaurant. Tou le monde regardait la scène se dérouler. Ma responsable avait l’air d’être sur le point d’exploser.

Je ne permettrai pas à un client de rabaisser et d’insulter une de mes salariées comme ça. Je vous demande de quitter le restaurant MAINTENANT, et vous ne pourrez JAMAIS y revenir. Est-ce que j’ai été bien claire ?

L’homme lui a crié dessus qu’elle n’avait pas le droit de le traiter comme ça, mais deux autres serveurs sont venus à notre rescousse et l’ont regardé avec insistance pour qu’ils partent avec la femme qui l’accompagnait.

Ma responsable m’a emmené dans son bureau et m’a serré dans ses bras. Elle m’a demandé si je voulais rentrer chez moi, mais j’ai répondu que je voulais rester jusqu’à la fin de mes heures de travail, car il y avait encore beaucoup de monde au restaurant. La cuisine m’a aussi préparé un dessert pour après la fin de mon service.

Je peux dire, sans aucun risque de me tromper, que j’ai reçu des conseils qui m’ont marqué ce soir-là. Les autres clients m’ont fait savoir à quel point j’étais parfaite pour ce travail et que c’était simplement un ignorant malpoli.

http://bit.ly/2xx0t3U

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s