Émigrer

Émigrer

Auteur Aurélie Marguerite

J’avais 19 ans et je quittais le domicile familiale pour emménager seule à l’autre bout de l’Europe. Personne ne me prenait au sérieux (sauf ma grand-mère) et le matin, ma mère n’a même pas pris la peine de me dire au revoir. En fait, ce matin personne ne m’a dit ni bonjour, ni au revoir, ni bonne chance, ni rien. Je marchais seule vers la gare avec mes deux grosses valises. J’étais bouleversée car j’allais enfin commencé ma vie d’adulte, dans un pays où je ne connaissais personne et dont je ne parlais pas encore la langue, je me sentais seule et je galérais avec mes valises qui étaient trop lourdes.

Un vieil homme s’est arrêté en mobylette et m’a proposé son aide pour porter mes valises jusqu’à la gare. Ça avait vraiment l’air de lui faire plaisir de m’aider. On a discuté sur le chemin, il m’a demandé ce que je faisais et où je partais. Je lui ai dis que je partais vivre en Finlande. Il était surpris, mais aussi rayonnant, cette nouvelle avait l’air de l’épater. Il est le premier ce jour là à m’avoir souhaité bonne chance et à regarder le train partir, comme si j’étais de sa famille.

Cette rencontre m’avait beaucoup réconforté et j’avais retrouvé mon énergie et mon courage pour le long voyage qui m’attendais.

J’ai ensuite rencontré plusieurs personnes lors de mes périples qui m’ont accueilli, soutenu et accompagné.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s