Contagion

Auteur Avery Smith

Il y a des années, ma sœur et moi sommes allées peindre de la poterie dans cet endroit du coin. Notre père nous avait donné de l’argent pour que chacun de nous peigne une chose, mais j’avais mal calculé l’argent et il nous manquait 20 dollars. À ce moment-là, j’étais terrifié par mon père et j’étais au bord des larmes.

Cette femme formidable m’a tapé sur l’épaule et m’a remis 20 $. J’ai essayé de refuser mais elle a insisté et a dit que tout ce qu’elle demandait, c’était qu’un jour, je le paierais au suivant. À travers les larmes, j’ai remercié et payé. Mon père est venu nous chercher peu de temps après et je lui ai raconté ce qui s’était passé. Elle avait été si gentille que je ne pouvais pas le croire.

Ma mère, au contraire, a trouvé cela insultant. Elle m’a fait asseoir et m’a grondé d’avoir accepté l’argent. Elle disait que nous n’étions pas pauvres et que nous n’en avions pas besoin. J’étais consterné par sa réaction, mais étant âgé de 11 à 12 ans, je lui ai dit que j’étais désolé et c’était tout. À ce jour, je ne peux toujours pas croire à quel point elle était contrariée, mais j’ai déjà payé à plusieurs reprises. Je considère l’argent comme un objet, et même si je m’assure d’en avoir beaucoup, s’il m’arrive d’en avoir plus et que quelqu’un a besoin d’un peu, je le leur donne.

Je fais la même chose avec d’autres choses. Il y a quelques mois, une amie déménageait. Je la laisse donc utiliser mon entrepôt afin qu’elle ne soit pas obligée de payer elle-même. Elle a essayé de payer mais j’ai refusé. Toute cette affaire de « paiement au suivant » consiste simplement à payer avec gentillesse. Vous serez surpris de voir combien de personnes seront extrêmement reconnaissantes pour ce genre de choses. Tout le monde ne le sera pas, et certains marcheront sur vous, mais cela ne me dérange pas. Savoir que j’ai fait quelque chose de gentil pour quelqu’un, que celui-ci l’apprécie ou non, me suffit.

J’en ai un autre aussi, sauf que ce n’est pas moi qui l’ai fait. Nous avions une vieille Chrysler 2006 il y a quelques années. Mon père conduisait avec ma sœur et a vu ce jeune couple avec leurs deux jeunes enfants marcher sur l’autoroute. Il s’est rapidement arrêté et leur a demandé où ils allaient et leur a proposé de les conduire. Ils sont entrés et lui en ont dit davantage sur la façon dont le père avait du mal à trouver un emploi et qu’ils ne pouvaient pas se permettre une voiture. Nous examinions de nouvelles voitures, et la nôtre valait environ 1 000 dollars, alors il les leur a données. Ils étaient incroyablement reconnaissants. Il les accompagna pour faire signer la voiture et paya tous les frais, environ 100 dollars. Maintenant, mon beau-père n’est pas vraiment du genre à donner des choses comme ça, puisqu’il a grandi incroyablement pauvre, mais il l’a fait et a vraiment aidé ces gens. J’aime penser que la gentillesse est contagieuse.

Cette histoire vous a plu? Je vous suggère les suivantes dans le même ton :

Michael-mon-ami

Publicité-inoubliable

Jeune-ou-vieux

Joie-d’être-mère

Merci-papa

Le garde-du-corps

Le-petit-cochon

Jeu-de-rôle

Un-ange

Souvenir-de-famille

Héritage

Une-fillette-timide

Bonne-fête

Ravy-du-Cambodge

Débrouillards

Retour-de-voyage

Contagion

L-histoire-des-agents-de-bord

Le-typhon

Une-expérience-qui-transforme

Restauration-rapide

2 thoughts on “Contagion

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s