Débrouillards

Auteur Alexander Crawley

Quand mon frère et moi étions petits, notre famille a connu des moments difficiles après la naissance de notre plus jeune frère. Ma mère et le bébé sont allés vivre chez nos grands-parents pendant que mon père prenait soin de nous. Cependant, papa avait des dettes impayées, il a donc dû partir pendant une semaine pour les régler.

Il nous a laissé (12 et 10 ans) sans nourriture, seulement quelques dollars et pas d’électricité (nous avons été coupés à cause de factures impayées). Nous avons acheté de la nourriture bon marché qui nous a duré quelques jours et des cannes qui nous restaient, mais même après ce rationnement minutieux, tout était fini. Nous n’avions rien à vendre et même si nous étions affamés, nous étions trop fiers pour quémander. J’avais entendu dire qu’il y avait un magasin dans le coin qui achetait des bouteilles en verre et en plastique. J’ai donc décidé de rassembler tout ce que je pouvais trouver et de voir si nous en aurions assez pour un repas.

Alors que je cherchais des bouteilles dans les ruelles avoisinantes (en priant de ne pas rencontrer aucun danger ou qui que ce soit que je connaissais), un ami m’a repéré et m’a demandé ce que je faisais. Les bouteilles à la main, je lui ai dit quelle était la situation et j’ai pleuré.

Alors il a couru à la maison et a tout raconté à ses parents. Ils sont venus chez nous pour évaluer la situation et ont même envisagé de faire appel à des services de protection de l’enfance, mais nous avons réussi à les convaincre qu’il ne s’agissait que d’une situation temporaire. Ils connaissaient nos parents (et malgré les nombreuses erreurs qu’ils ont commises, ils sont de bonnes personnes), ils ont donc décidé de ne pas nous intégrer au système. Ils nous ont acheté suffisamment de nourriture pour toute une semaine et quelques bonbons. Honnêtement, c’était mieux que Noël! Nous n’avions rien mangé de délicieux depuis des semaines. Ils nous ont également invités chez eux et ont dit que nous pouvions rester aussi longtemps que nous le souhaitions. Nous les avons remerciés pour leur hospitalité, mais nous ne voulions pas en abuser. Ces personnes nous ont aidés à survivre.

Plus tard, nous avons également emménagé avec nos grands-parents. Après quelques années très difficiles, nous avons réussi à nous en sortir. Depuis que j’ai 18 ans, je subviens à mes besoins. Mon frère et moi avons réussi à veiller à ce que notre petit frère n’ait jamais à subir ce que nous avions traversé.

Depuis que je suis petit, si je pouvais aider (même un inconnu), je le faisais. Je ne pouvais pas rembourser mon ami ou ses parents. Tout ce que je peux faire, c’est continuer à payer jusqu’au jour de ma mort et espérer que les gens que j’aide font de même.

Cette histoire vous a plu? Je vous suggère les suivantes dans le même ton :

Michael-mon-ami

Publicité-inoubliable

Jeune-ou-vieux

Joie-d’être-mère

Merci-papa

Le garde-du-corps

Le-petit-cochon

Jeu-de-rôle

Un-ange

Souvenir-de-famille

Héritage

Une-fillette-timide

Bonne-fête

Ravy-du-Cambodge

Débrouillards

Retour-de-voyage

Contagion

L-histoire-des-agents-de-bord

Le-typhon

Une-expérience-qui-transforme

Restauration-rapide

2 thoughts on “Débrouillards

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s