Une fillette timide

Il y a de nombreuses années, j’ai reçu un appel d’une école primaire où une de mes amis était directrice. J’ai répondu à l’école sans savoir ce qui n’allait pas. Lorsque je suis arrivé, mon amie m’a fait venir dans son bureau et m’a dit qu’elle avait une situation difficile avec une jeune fille de l’école. Il semble que la fille avait récemment commencé ses études là-bas et vivait avec son père et sa belle-mère. La fille était brillante, bien élevée et douloureusement timide. Chaque fois qu’elle était interrogée au sujet de son ancienne école, elle tremblait de peur.

Mesurant un mètre quatre-vingt-quinze et pesant bien plus de 200 livres avec mon uniforme et mon équipement, je pourrais être très intimidant pour beaucoup de gens, en particulier les jeunes enfants. Heureusement, j’avais un moyen de rendre la plupart des enfants à l’aise. Cette fille n’était pas différente.

Quelques minutes plus tard, elle s’ouvrait à moi et nous avions toute la conversation. J’ai parlé de ma famille. Je lui ai ensuite demandé de me parler de la sienne. Elle a commencé à me le dire, puis tout à coup, elle a été envahie par la peur. Je suis simplement passé à un autre sujet. Encore une fois, elle se détendit et s’ouvrit. Cela a duré quelques heures. Elle parlait, écoutait et m’indiquait doucement le sujet que je devais aborder. Nous avons mangé ensemble au bureau. Nous avons parlé de la nourriture que nous aimions et de la nourriture que nous n’aimions pas. Nous nous sommes fait des grimaces. Elle aurait facilement pu être une de mes nièces.

Enfin, j’ai eu assez d’informations pour creuser plus profondément. Je n’avais aucune idée de ce que j’allais découvrir. Cette pauvre fille venait d’une région très rurale de l’Oklahoma et se trouvait maintenant à 1 800 kilomètres de sa mère et de sa maison. Son père était un agresseur d’enfants reconnu coupable et ses droits parentaux lui ont été retirés. Cette fille avait été kidnappée par son père la semaine précédente.

J’ai appelé à Oklahoma et parlé avec le seul officier de police dans cette ville de 2 chevaux. Il connaissait la fille et sa mère. Je lui ai demandé pourquoi la fillette n’avait pas été inscrite dans la base de données nationale comme à risque de kidnapping. Il a bégayé et balbutié un peu et m’a dit qu’il considérait qu’il s’agissait d’un problème familial et non d’un crime. J’étais abasourdi et un peu énervé. OK beaucoup énervé. J’ai demandé à l’agent Bubba le numéro de la maman. Elle n’avait pas de téléphone. J’ai demandé à ce gars d’une voix aussi gentille que je pouvais de m’aider s’il vous plaît à contacter la maman. Il savait où elle travaillait comme serveuse dans la ville voisine. Je l’ai remercié et lui ai dit que la fille était sous protection.

Je la ramenai au poste et appelai l’unité d’enlèvement d’enfants. Nous avons planifié son premier voyage en avion. En attendant que l’enquêteur se présente, j’ai reçu un appel d’une mère très en larmes et reconnaissante. Elle était ravie que sa fille ait été retrouvée en toute sécurité. J’ai dit au revoir à cette petite fille, l’ai serrée dans ses bras et lui ai dit qu’elle aurait beaucoup de plaisir à prendre l’avion.

J’ai reçu deux remerciements. Le premier était ma satisfaction personnelle, de savoir que l’aide reçue par cette jeune fille a eu un impact important dans sa vie. Le second est arrivé quelques jours plus tard. C’était le plus grand panier de fruits et de fleurs que j’aie jamais vu. La maman me l’a envoyé. Elle ne pouvait pas se permettre un cadeau aussi extravagant, mais elle a tout de même réussi à le faire. J’étais vraiment dépassée par sa gentillesse.

Ce souvenir me hante encore. La fille avait environ un an ou deux de moins que mon fils, ce qui veut dire qu’elle en a maintenant 30. Je ne pense pas souvent à elle mais quand je le fais, je me demande comment va sa vie. À chaque fois que je me suis demandé si toutes ces années comme policier en valaient la peine, je me suis répondu oui. Cette jeune fille à elle seule en valait la peine.

Cette histoire vous a plu ? Je vous suggère les suivantes dans le même ton :

Michael-mon-ami

Publicité-inoubliable

Jeune-ou-vieux

Joie-d’être-mère

Merci-papa

Le garde-du-corps

Le-petit-cochon

Jeu-de-rôle

Un-ange

Souvenir-de-famille

Héritage

Une-fillette-timide

Bonne-fête

Ravy-du-Cambodge

Débrouillards

Retour-de-voyage

Contagion

L-histoire-des-agents-de-bord

Le-typhon

Une-expérience-qui-transforme

Restauration-rapide

3 thoughts on “Une fillette timide

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s