Mains aidantes – Partie 1

Il y a quelques années, ma mère m’a demandé d’aider une femme qu’elle connaissait de la mosquée.

J’avais 28 ans et la femme, 34 ans (Miryam). Elle était immigrante et son mari avait divorcé parce qu’elle ne pouvait pas avoir d’enfants. Pendant des années, elle a vécu seule dans un petit logement social. Elle galérait avec les factures, la langue, l’entretien, etc. parce que son néerlandais n’était pas très bon et qu’elle ne comprenait pas le système.

Aux Pays-Bas, vous pouvez obtenir beaucoup de subventions et d’aides sociales. J’ai finalement réussi à obtenir de nombreuses subventions pour elle. En écrivant beaucoup de lettres et en passant beaucoup d’appels téléphoniques, j’ai réussi à faire baisser son loyer, avoir son appartement rénové et mieux isolé.

Elle était vraiment reconnaissante et m’a demandé si je pouvais aider son amie (Sahra). Sahra avait 26 ans, divorcé et aux prises avec les mêmes problèmes. Je l’ai aidée aussi et j’ai résolu ses problèmes.

Les deux femmes étaient et sont toujours belles et je les aimais toutes les deux.

Sur mon conseil, elles ont commencé à suivre des cours du soir gratuits pour apprendre la langue néerlandaise, etc., et je les ai aidées à faire leurs devoirs. Après cela, elles sont devenues plus indépendantes et avaient besoin de moins d’aide.

Malgré mon aide, elles avaient toujours du mal à économiser de l’argent parce que leurs revenus étaient bas et que le loyer représentait un pourcentage élevé de leurs dépenses.

Miryam a eu l’idée de déménager avec Sahra et de partager les dépenses. Mais leurs deux appartements étaient merdiques et avec des chambres simples. Après quelques mois, je leur ai trouvé une maison avec 4 chambres, un petit jardin à l’avant, un grand jardin à l’arrière. Une salle de bain avec toilettes à l’étage et un toilette au rez-de-chaussée. Le loyer n’était pas très élevé, car la maison était de 1920, dans un quartier pourri et à cette époque, il n’y avait pas de bons transports en commun dans cette zone.

Moi, ma famille et des amis les avons aidées à déménager. Nous avons peint la maison, mis des papiers peints contre le mur, etc. Un ami a trouvé un emploi pour chacune dans son entreprise. Le travail était plus dur mais rapportait beaucoup plus. Comme elles n’étaient pas trop loin de chez elles à vélo, elles ont économisé de l’argent sur les transports en commun.

One thought on “Mains aidantes – Partie 1

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s