Recommencer

Quand je me suis séparée, j’ai emménagé dans un appartement pas très loin de la maison familiale. Le premier soir, j’ai emprunté un matelas soufflé, quelques serviettes et couvertures. C’était le 2 février 2006.

Toute contente d’avoir mon espace à moi, j’ai emmené ma fille pour lui montrer notre nouvelle place. Elle avait 4 ans. J’ai bien vu que le réfrigérateur n’était pas froid alors j’ai tourné le bouton pour l’inciter à travailler plus fort. J’ai pris une chambre pour elle et installé les serviettes et couvertures en plein milieu, c’est plus festif. Puis, j’ai installé le matelas soufflé dans ma chambre.

Le lendemain, je suis allée chercher de la nourriture. En la rangeant dans le réfrigérateur, c’était clair qu’il ne fonctionnait pas. Comme on était en février, j’ai ouvert la fenêtre et mis la bouffe au frais.

Dans ma chambre il y avait un peu de vent froid qui venait de la fenêtre. Tout étant bien fermé, j’ai pensé que c’était normal. Quelques jours plus tard, le vent froid était toujours présent et j’ai inspecté la fenêtre un peu plus attentivement. Là ou il devait y avoir 4 panneaux, il n’y en avait que trois. La fenêtre était brisée.

Le temps a passé, j’ai reçu de l’argent et j’ai acheté deux lits. Toutes les commodités sont arrivées tranquillement, l’une après l’autre. Au cours des mois qui ont suivi. Aujourd’hui, rien n’y paraît. L’appartement est bien meublé, il y a des rideaux, un réfrigérateur qui fonctionne bien, un sofa en cuir très confortable, une télé… Comme la plupart des gens, j’ai bien plus de choses que ce dont j’ai besoin.


Arriver dans un appartement sans rien avoir peut faire peur. Pas de lampe pour s’éclairer après 17h, (on est en février) pas de vaisselle, pas de réfrigérateur, pas de chaise ni de table. Le manque de commodité fait parti des détails en comparaison avec la paix et l’harmonie retrouvée. Le bonheur se lisait sur mon front.

Cette histoire vous a plu? je vous suggère les suivante qui sont dans le même ton :

La-plus-belle-journée

Noir-ou-blanc

Une-voix-audible

Deux-vies

Une journée-comme-les-autres

Recommencer

Journée-de-rêve

La-vérité

Le-deuil

Chance-ou-mérite

Le-sucre-et-la-vanille

One thought on “Recommencer

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s