Le sucre et la vanille

La vie est précieuse. À moins d’être malade ou extrêmement limité, on ne veut pas le perdre. Elle est précaire, On peut la perdre dans un accident, par la maladie ou un acte violent. Elle courte. Très courte.

En bonne santé, la vie est un jeu. Nous pouvons aimer participer à des projets, grands ou petits. Nous pouvons prendre soin de ceux qui nous sont chers. Nous pouvons nous amuser ou travailler.


Nous pouvons faire toutes sortes de choses qui nous font oublier que c’est temporaire. Le jeu est risqué. Oublier que la vie a une fin nous rend susceptible de perdre notre temps.

Profiter de la vie, c’est comme profiter d’un bon repas. Prendre du temps. Goûtez chaque étape. Les temps amers sont difficiles, mais ce sont de joyeux tremplins pour savourer le reste. Le décès de personnes chères autour de moi m’a apprit que la mort fait partie de la vie. C’est toujours un choc lorsqu’un être cher part. La mort est si définitive. Je ne veux pas l’oublier car cela me rappelle ce que je veux faire de ma vie.

Merci à la maladie, l’échec et l’injustice. Ce sont des périodes amères. L’amertume rend tout ce qui vient après plus agréable.

En fait, ma vie sent le sucre et la vanille ces jours-ci.

Cette histoire vous a plu? je vous suggère les suivante qui sont dans le même ton :

La-plus-belle-journée

Noir-ou-blanc

Une-voix-audible

Deux-vies

Une journée-comme-les-autres

Recommencer

Journée-de-rêve

La-vérité

Le-deuil

Chance-ou-mérite

Le-sucre-et-la-vanille

2 thoughts on “Le sucre et la vanille

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s